Investir son épargne dans le vin, pourquoi ?

Grappe de raisin sur une vigne

Je rencontre régulièrement des personnes qui me parlent d’investissement, ou plutôt de placement d’argent :
- C’est bon j’ai eu mon bonus annuel, je vais pouvoir placer cet argent !
- Oui mais où ?
Il existe en effet un grand nombre de moyens d’investir son argent : le livret A (mais bon, il faut vivre longtemps pour en tirer vraiment profit), le PEE, le PEL,  l’immobilier, la Bourse (en direct, via un PEA), l’assurance vie. Nos organismes bancaires nous arrosent de messages commerciaux sur ce genre d’offres.


Cependant, je rencontre très peu de personnes voulant placer leur argent dans le vin.
- Bah, le vin, je le bois, ce n’est pas un placement ?
- Et bien si, voila comment.

Investir de l’argent dans le vin grâce au Crowdfunding

Wine Funding, la plateforme de référence

Tout le monde aujourd’hui connait le crowdfunding (“financement participatif” en français), cette manière de faire naître de beaux projets via la collecte de fonds auprès de particuliers (ou d’entreprises) et ainsi éviter au maximum d’avoir recours aux emprunts bancaires. Le crowdfunding existe dans la plupart des domaines (musique, cinéma, immobilier…) et un acteur s’est lancé pour vous dans le domaine du vin : Wine Funding.

Grâce à cette plateforme de financement participatif du vin, vous avez accès à des projets comme l’achat de parcelles, l’acquisition d’un domaine, la conversion en agriculture biologique ou encore la réfection de chais. Les projets sont minutieusement décortiqués par un comité d’experts qui se prononce sur la viabilité de ceux-ci, cela permet donc de s’assurer que l’investissement est sécurisé.

Quelle somme investir dans le vin ?

En bourse, on vous dira souvent qu’il faut investir au minimum 5 000€ (1 000€ sur 5 lignes), dans le vin, rassurez-vous, on peut investir bien moins (et comme partout, plus vous investissez, plus les risques sont importants). Sur Wine Funding, le billet d’entrée n’est que d’une centaine d’euros sur certains projets.

Et le retour sur investissement dans tout ça ?

Lorsqu’on investit dans un projet autour du vin, on souhaite savoir ce que l’on y gagne. La plateforme de financement participatif dédiée au vin propose 3 modes de financement :

  • Se faire rembourser en vin
  • Se faire rembourser en euros + les intérêts en vin
  • Devenir actionnaire

Ainsi, on choisit le meilleur mode d’investissement en fonction de sa capacité à placer de l’argent et de la durée de l’investissement (devenir actionnaire d’un projet vous engage plus que de prêter de l’argent pour se faire rembourser en bouteilles).

Investir de l’argent dans le vin grâce aux Grands Crus

Si vous ne savez pas ce qu’est l’AMF, un Ordre, un OPCVM ou encore à combien évolue le cours de l’action Pernod Ricard, pas de panique. En revanche, si vous êtes arrivé ici c’est que les termes suivants vous parlent : AOC, potentiel de garde, Classement de 1855 ou en Grand Cru.
Quitte à diversifier son épargne, autant le faire dans un produit que l’on connaît. On peut également se faire conseiller pour acheter les meilleurs flacons (en fonction de la qualité des vins de chaque appellations) en fonction du budget alloué.

Choisir Cavissima pour investir dans les Grands Vins

Pour investir dans les Grands Vins, c’est très simple, laissez-vous guider sur le site Cavissima.com dont c’est le métier.
Que vous ayez 500€ à placer ou plus de 20 000€, cet investissement est possible. En fonction de celui-ci, il est alors nécessaire de choisir un mode de gestion de sa cave :

  • Pour les montants jusqu’à 20 000€, l’outil vous donne accès à la cote des vins (via les données de Wine Decider), la mise en service d’un portefeuille, la possibilité d’acheter vos vins et de les stocker dans des caves sécurisées à Beaune.
  • Pour les grands montants, ce sont alors des experts qui vous proposent une sélection de vins, achètent pour vous et vous tiennent au courant des actualités et opportunités à saisir.

Suite au choix du mode de gestion et à l’achat des bouteilles, il ne vous reste qu’à patienter. La cote des vins est mise à jour chaque mois et cela permet de positionner son portefeuille par rapport au marché. Le jour venu, il ne vous reste qu’à revendre vos bouteilles au meilleur prix via la plateforme (ou changer d’avis pour vous faire livrer les bouteilles et les déguster).

Investir dans les Grands Crus, une valeur sûre.

Placer son épargne dans les grands vins est un investissement sur le long terme. Certains Grands Crus ont en effet un potentiel de garde pouvant aller jusqu’à 40 ou 50 ans s’ils sont conservés dans de bonnes conditions.
De plus, la cote de ces vins est beaucoup moins volatile qu’un cours d’action en Bourse. Avec le temps, le vin se bonifie, il se raréfie sur le marché et son prix augmente. En moyenne, sur les 20 dernières années, le prix moyen des grands vins a augmenté de 4 à 8% par an (source Cavissima.com).

Sachant cela, Il n’est donc pas nécessaire d’aller regarder la cote des vins tous les matins pour savoir s’il est temps de revendre ou non.

Que faut-il retenir de l’investissement dans le vin ?

  • C’est une bonne manière de diversifier le placement de son épargne.
  • Il n’est pas nécessaire d’être millionnaire pour investir dans le vin (les prix en baisse de près de 25% des primeurs 2019 nous le rappelle)
  • Il n’est pas nécessaire d’être sommelier pour se lancer : les acteurs du marché ont mis en place des services clients compétents pour vous guider, des vidéos de présentation, des dégustations en live, des conseils pour vous guider
  • Il est en revanche primordial d’être amateur de vin (et pas qu’un simple buveur)

Écrire commentaire

Commentaires: 0