Vin : tableau des millésimes de 2003 à 2019

Le millésime 2019 : les notes pour ce millésime sont disponibles dans le tableau. Sur les grandes régions viticoles (Bordeaux, Bourgogne et Champagne) nous obtenons un très bon millésime, encore meilleur que le précédent avec un potentiel de garde intéressant. Sur le Languedoc-Roussillon, la Provence, la Vallée du Rhône et le Val de Loire liquoreux, ce millésime 2019 est globalement moins bien noté qu'en 2018. Petite déception pour la Vallée du Rhône qui obtient sa moins bonne notation depuis 2013.

Le tableau des millésimes des vins français

Tableau des millésimes français de 2003 à 2019

Ce millésime 2019, comment est-il ?

Pour le millésime 2019, la plupart des vins sont disponibles dans les grandes surfaces et chez votre caviste mais les grands crus sont quant à eux encore en cuves mais il est possible de se les procurer en primeur sur les principaux sites spécialisés (cette année, les ventes sont encore ouvertes de manière exceptionnelle à cause de l'épidémie du COVID). Vous serez livré de ces précieux flacons en 2022 au plus tôt (pour les vins rouges).

 

L’année 2019 est un excellent millésime. C'est la résultante de conditions climatiques favorables, un été sec, des nuits plutôt fraîches et quelques pluies début septembre.

 

En Bourgogne, des gels au printemps et une canicule en début d’été ont considérablement réduit le volume de production qui n’a pas dépassé les 1,2 million d’hectolitres. Cela traduit également des raisins de très bonne qualité ce qui se ressent sur les prix de vente.

Dans le Bordelais, l’été 2019 a été chaud, les rendements sont plus élevés que les années précédentes (on parle de 50 à 55 hectolitres par hectare dans certaines maisons de l’appellation Margaux). C'est aussi un excellent millésime 2019.

Que sait-on du millésime 2020 ?

Alors que nous sommes encore sous le charme du millésime 2019, il faut déjà penser au suivant. Le millésime de vin 2020 à déjà des choses à nous dire :
L’hiver a été très doux, le printemps a vu le thermomètre s’élever au-dessus des moyennes de saison (un printemps parmi les plus chauds du siècle) et les quelques gelées du mois de mai ont eu peu d’impact sur les vignes. Nous avons affaire à un millésime très précoce (3 semaines d’avance par rapport au millésime 2019). Ce millésime 2020 sera aussi marqué par une baisse des rendements chez certains producteurs qui devancent les causes de la crise du COVID : en effet, ils ont (à raison) peur de ne pas écouler leurs stocks comme c’est le cas depuis le début de la pandémie).

Les millésimes de vins

Par millésime, il faut entendre l'année des vendanges du vin et non sa sortie sur le marché qui se fait au mieux l'année suivante si ce n'est pas 1 à 2 ans après pour les grands crus classés.

 

Chaque année est réalisé un classement de la qualité des vins de l'année passée : le millésime. Ce classement est différent de ceux réalisés par les grands critiques œnologues comme Robert Parker (notation de 50 à 100 points), Bettane & Desseauve et autres Wine Decider mais en est inspiré.

Voici donc le classement des millésimes de toutes les régions françaises depuis l'année 2013 afin de vous aider lors de l'achat de vos bouteilles de vin. Vins rouge et vins blanc mais aussi vins liquoreux et Champagnes. 

 

De manière général, il n'y a, depuis quelques années, plus beaucoup de mauvaises années (excepté 2013) car les vignerons arrivent à "sauver" leurs vins malgré les orages, gels et autres éléments perturbateurs.

Sur les 17 dernières années, il faut retenir que  4 millésimes sont clairement sortis du lot et ce sur la quasi totalité des régions françaises : 2005, 2009 et 2015 : achetez ces millésimes les yeux fermés donc. Le quatrième est le dernier en date : 2019. Ce millésime est très particulier car en plus d'être excellent, il est peu cher. C'est le moment d'investir dans de bonnes bouteilles de vin.