Quels alcools choisir pour mon mariage ?

Mariés avec une coupe de Champagne

Nous sommes en pleine saison de mariages et même si l’épidémie du COVID-19 a retardé un bon nombre d’entre eux depuis le mois de mars, il est aujourd'hui possible de se réunir pour célébrer cette belle union. Si vous êtes sur le point de vous marier : Félicitations !


Vous avez donc envoyé vos faire-part, vous avez réservé votre traiteur, votre DJ, commandé des fleurs. Mais avez-vous pensé à ce que boiront vos convives ? En effet, la journée s’annonce longue et il faut prévoir les bons alcools aux bons moments.

Quels alcools pour le cocktail ?

Vive les mariés !! Après la cérémonie du mariage, les invités arrivent sur le lieu de réception et il est de mise de leur proposer un cocktail (appelé aussi vin d’honneur). Outre les petits fours ou les stands qui animeront ce cocktail, on y sert généralement du Champagne (ou un autre vin pétillant bien sûr). Le Champagne restant très onéreux, il est parfois remplacé par un Crémant de Bourgogne ou un Vouvray (Vallée de la Loire) ce qui est un bon pari : mieux vaut un bon Crémant qu’un Champagne médiocre.


Pour ce qui est des quantités, il faut compter une bouteille pour 3 personnes (étude réalisée par le traiteur Maison Martial-Couvreur pour un cocktail de 2h/2h30 suivi d’un dîner).


On croise de temps à autre d’autres alcools sur les buffets des cocktails : des alcools forts. Whisky, Gin ou Rhum sont ceux que l’on rencontre le plus fréquemment mais honnêtement, il n’est pas primordial d’en proposer à ce moment de la journée.

Quels alcools pour le dîner de mariage ?

Le cocktail est terminé, certains invités sont peut-être partis. Il est temps de passer à table. Le choix de l’alcool va dépendre du menu bien sûr mais il y a fort à parier que l’on déposera sur les tables du vin. Le vin reste l’alcool le plus adapté au cours des repas. Le traiteur peut proposer (voire imposer) un vin en particulier qui s’associera parfaitement avec le menu. Dans ce cas (et surtout si vous n’y connaissez pas grand chose) faites-lui confiance, il a l’expérience.


Si c’est à vous de choisir alors :
Pour le vin rouge : préférez un vin léger (pas plus de 13° d’alcool) comme le Bourgogne, certains Côtes-du-Rhône ou les vins de la vallée de la Loire. Il faut compter une bouteille pour 3 personnes.
Pour le vin blanc (s’il y en a) : il peut être servi sur les entrées, le poisson, les viandes blanches et le fromage. Il faut compter une bouteille pour 4 personnes en règle générale.


En fin de repas, avec le dessert, il est souvent proposé du Champagne (ou Crémant / Vouvray).

Quels alcools pour la soirée de mariage ?

Le dîner est derrière nous, il est temps de danser. Même si les convives ont bien mangé et bien bu aussi, la soirée va être longue et il faut continuer à proposer à boire à ses invités. Plusieurs bouteilles de soft seront grandement appréciées mais vous pouvez proposer également de l’alcool :


La bière : rafraîchissante, peu alcoolisée, conviviale. C’est certainement l’alcool le plus approprié pour la soirée du mariage. Petit conseil : préférez les fûts (5L) voire les tireuses à bières plutôt que les bières en bouteille. Cela évitera que les invités ne se blessent en cas de bris de verre et cela vous évitera les allers-retours à la benne à verres le lendemain.


Les alcools forts : ils peuvent être sortis sur les buffets à ce moment de la réception mais restez vigilants quant à la quantité. C’est votre mariage, pas une soirée open bar en boîte de nuit. il faut bien contrôler ce qui est bu.

Conclusion : quels alcools choisir pour mon mariage ?

Pour récapituler, pour votre mariage, voici une recommandation :
Au cocktail : du Crémant de Bourgogne / Vouvray (1 bouteille pour 3 personnes)
Au dîner : du vin blanc et/ou rouge (1 bouteille pour 3 à 4 personnes) et éventuellement du Crémant / Vouvray en dessert (1 bouteille pour 6 personnes)
Pour la soirée : de la bière via une tireuse (pas en bouteille)

Enfin et surtout : ne laissez jamais repartir l’un de vos convives au volant de sa voiture ou sur son deux-roues si vous constatez qu’il n’est pas en état de conduire (Celui qui conduit, c'est celui qui ne oit pas !)

Écrire commentaire

Commentaires: 0